Comment obtenir un emprunt conso au juste prix ?

 

Pourquoi emprunter chez Financement Rapide

En termes de prêts à la consommation, les emprunts permettent de réaliser principalement des achats de biens ou de services. Vous souhaitez savoir comment obtenir un emprunt conso au juste prix ? On vous guide vers un prêt perso qui joue vraiment en votre faveur.

 

À l’exception de l’achat ou de la construction d’un logement, le crédit conso permet de concrétiser de multiples projets de vie. Pour autant, il est conseillé de connaître toutes les subtilités de ce prêt d’argent avant de s’engager. Découverte des informations clés autour de l’emprunt conso. Allons-y.

Emprunt Rapide

Emprunt rapide

Un parcours 100% digital pour obtenir une réponse définitive immédiate* et une mise à disposition des fonds instantanés…

Emprunt compétitif

Emprunt compétitif

Peu de frais...jamais cachés !
Crédit à taux fixe et amortissable.

Emprunt 100% en ligne

Emprunt 100% en ligne

Signez votre contrat en ligne, téléchargez vos justificatifs directement via votre mobile ou votre ordinateur.

 

Qu'est-ce qu'un emprunt en définition ?

En définition, un emprunt est une opération bancaire au cours de laquelle l’emprunteur demande à un organisme financier de placer à sa disposition une somme d’argent déterminée. À titre de prêt, l’établissement financier définit au préalable ses conditions d’obtention. 

À cet effet, l'organisme prêteur exige au souscripteur de rembourser une série de frais intégrés à la somme d’argent empruntée. Dans la plupart des cas, l’opération bancaire inclut des intérêts associés aux mensualités, selon le TAEG (Taux Annuel Effectif Global) appliqué. Il s’avère que ce taux d’intérêt inclut également des frais de dossier ou d’assurance, le cas échéant. 

De toute évidence, le TAEG appliqué par la banque augmente la somme d’argent dûe, au terme de l’opération bancaire. Les banques orientent également leur prise de décision sur la base de multiples exigences. Le but de cette démarche est de sécuriser au maximum le prêt d’argent (achat d’un logement, travaux, auto,...). 

Capacité d’emprunt : définition et exigences des banques  

Au regard des banques, la capacité d’emprunt détermine la somme d’argent maximale que le demandeur peut obtenir. Selon chaque profil emprunteur, l’organisme financier analyse les informations suivantes pour établir le calcul de la capacité d’emprunt de chaque demandeur : 

  • Sources de revenus : salaire, allocations, retraite, revenus fonciers,...
  • Coût des charges fixes : énergie, téléphonie, pension alimentaire,...
  • Durée du prêt : plus la durée du prêt est longue, plus le taux d’intérêt associé est élevé. 

Pour les établissements bancaires, l’objectif principal de cette analyse est d’avoir la certitude que le souscripteur peut honorer ses échéances sans difficulté, jusqu’au terme de la période définie. Au vu de ce mode de fonctionnement, emprunter sans apport est une situation qui peut paraître complexe.  

Dans les faits, il est tout à fait possible d’obtenir de façon rapide un avis favorable à sa demande de prêt sans apport. Avant toute chose, il est recommandé d’analyser avec attention les conditions d’obtention (taux d’intérêt, garanties,...) proposées par la banque prêteuse. 

Dans le cas inverse, un prêt d’argent qui ne tient pas compte de la capacité d’endettement du souscripteur peut engendrer des difficultés financières durables. Avant de comparer les offres auprès de plusieurs organismes financiers, il est aussi conseillé d’avoir recours à un simulateur de crédit. 

En quelques minutes, cet outil digital innovant permet à l’utilisateur de connaître la somme d’argent qu’il peut obtenir. Après l’introduction de plusieurs informations indispensables (profil emprunteur, revenus,...), le simulateur de crédit guide le demandeur vers l’offre qui respecte son budget et s’adapte à sa situation personnelle. 

Pourquoi emprunter de l’argent avec Financement Rapide Credit ?

Emprunter de l’argent avec Financement Rapide Credit, c’est favoriser le prêt d’argent en plus simple, en dehors des modèles économiques bancaires traditionnels. De même, la vocation de la plateforme digitale est de fournir aux emprunteurs des financements transparents, en adéquation avec le Code de la consommation. 

Pour sécuriser d’autant plus la sécurité financière des emprunteurs, l’intégralité des prêts conso est proposée à taux fixes, amortissables et sans frais cachés. Dans ce même ordre d’idées, la plateforme digitale exclut de ses crédits conso le prêt d’argent renouvelable.  

Pour répondre au plus grand nombre de besoins, les prêts accordés sont destinés à financer de multiples projets personnels, sans besoin de justifier la nature des dépenses engagées. Simplicité et efficacité sont les mots d’ordre de la plateforme digitale. 

Que le projet de vie porte sur un besoin d’argent de 1 000 euros à 50 000 euros, il est à la portée de tous de démarrer sa simulation personnelle. L’analyse performante du profil emprunteur guide rapidement l’utilisateur vers une offre de prêt à taux bas. La plateforme digitale porte la conviction qu’emprunter au juste prix n’est pas une option, mais plutôt un droit. 

Demande d'emprunt en ligne : comment ça marche ? 

Au premier abord, une demande d’emprunt en ligne s’effectue intégralement à distance. À cette image, Financement Rapide Credit place à la disposition de ses utilisateurs des technologies numériques innovantes. Le système de la Fintech propose également aux emprunteurs un modèle économique inédit. 

Concrètement, les établissements bancaires délivrent leurs prêts par le biais du marché bancaire. À l’inverse, la plateforme 100% digitale finance des emprunts conso grâce à l’épargne de ses investisseurs. Ce modèle économique vertueux permet de réaliser les projets de vie des emprunteurs avec un prêt bancaire au juste prix. 

Simuler son emprunt : 3 étapes clés pour obtenir un prêt perso en plus simple

Pour obtenir un prêt perso en plus simple, la marche à suivre consiste à simuler son emprunt. À partir d’ici, l’utilisateur accède à la simulation de crédit sur le site Internet de la plateforme digitale. Découverte des 3 étapes clés pour obtenir un prêt perso en plus simple : 

  1. Renseigner les informations nécessaires à l’analyse de son profil emprunteur

Au cours de cette première étape, l’utilisateur introduit les informations strictement nécessaires à l’analyse de son profil emprunteur. Pour information, la plateforme digitale place la protection des données de ses utilisateurs au centre de ses priorités, à chaque étape du processus. 

  1. Visualisation du prêt perso à taux bas

Pour procéder à la visualisation du prêt perso à taux bas, il suffit de se laisser guider. À travers l’outil digital, il est possible de définir ses choix, en termes de besoins. Voici un aperçu des grands axes à explorer pour obtenir la meilleure offre de prêt perso du moment : 

  • Capital à emprunter. 
  • Durée du prêt.
  • Taux d’intérêt et assurance facultative : dans l’éventualité où le demandeur méconnaît ces informations, le simulateur prend le relais pour compléter ces champs. 

En se basant sur ces éléments, la simulation de crédit affiche en un temps record l’offre la plus adaptée à votre situation personnelle. Vous obtenez également une réponse de principe immédiate. Cette visibilité performante vous permet de gagner un temps précieux dans vos recherches. Vous souhaitez souscrire à l’offre proposée ? L’ultime étape porte sur la constitution du dossier de prêt.  

  1. Constituer son dossier de prêt 

À ce stade de la simulation, l’utilisateur peut à présent finaliser sa demande de prêt. Pour y parvenir, la plateforme digitale propose au demandeur de fournir 3 principales pièces justificatives pour constituer son dossier de prêt : 

  • Pièce d’identité en cours de validité.
  • Justificatif de domicile de moins de 3 mois. 
  • RIB (Relevé d’Identité Bancaire).

Après la validation du dossier par l’équipe de la plateforme, le demandeur obtient une réponse définitive sous 24h ouvrées. Passé le délai légal de rétractation, les fonds financiers sont versés en instantanés sur son compte bancaire. Ce processus d’accès au prêt conso simplifié permet à des emprunteurs toujours plus nombreux de réaliser leurs projets de vie au meilleur prix. Pourquoi pas vous ?  

Comment déterminer le capital de son emprunt ?

Pour déterminer le capital de son emprunt, il est nécessaire d’analyser en première intention sa capacité d’endettement. Avant d’accorder un avis favorable à la demande de financement, les organismes financiers se basent sur cet indicateur pour limiter leur prise de risque. 

D’autant que pour éviter les défauts de remboursement, il arrive fréquemment que les établissements bancaires renforcent davantage leurs conditions d’obtention. De toute évidence, il est indispensable de fournir d’entrée à l’organisme financier un dossier de prêt solide et bien ficelé. 

Dans ce but, il est utile de savoir que l’analyse de la capacité d'endettement repose sur plusieurs variables. Pour effectuer ce calcul au cas par cas, l’établissement bancaire prêteur se base sur les principaux critères suivants :

  • Taux d'endettement : pour un prêt conso, ce taux doit atteindre 33% des revenus de l’emprunteur, au maximum. Depuis le 1er janvier 2022, le taux d’endettement associé au crédit immobilier s’élève à 35%. Toutefois, l’organisme financier peut afficher une tolérance au-delà de ce seuil. Ce constat est d’autant plus avéré si le demandeur dispose de revenus confortables par exemple.
  • Âge du souscripteur : pour accorder un prêt immobilier senior par exemple, les organismes financiers peuvent se montrer moins flexibles sur ce critère. Au vu de la période de remboursement souvent plus longue, la prise de risque est d’autant plus importante.
  • Type de taux d’intérêt : fixe ou variable.
  • Coût des mensualités.
  • Durée du prêt.
  • Apport financier, le cas échéant : la présence d’une épargne disponible est un critère particulièrement apprécié par les établissements financiers. 

À noter que la somme d’argent apportée par l'emprunteur influence également la capacité d'endettement de manière indirecte. Cette somme d’argent permet de faire baisser le taux d’intérêt du prêt perso. Par conséquent, le demandeur peut prétendre à un montant financier plus important. 

Quel montant maximum emprunter et sur quelle durée ?

En termes de montant, les organismes financiers s’accordent à délivrer des emprunts conso à hauteur de 75 000 euros. Au-delà, les opérations bancaires prennent la forme d’emprunts immobiliers. En matière d’achat immo (logement principal, locaux d’entreprise,...), le Code de la consommation ne fixe aucun montant maximum. 

Il ressort aussi que les organismes financiers déterminent en toute autonomie leur propre plafond de prêt. Il en va de même pour le nombre d’échéances appliquées au prêt perso. Il n’empêche que les organismes financiers se doivent de cadrer leurs financements selon le cadre strict du Code de la consommation. 

En ce qui concerne les crédits conso, le demandeur peut étaler ses échéances sur une période de 72, voire 84 mois maximum, en fonction des banques. Le Code de la consommation définit également que les souscripteurs peuvent étaler leurs échéances de crédit immobilier sur une période maximum de 25 ans. Bien que cette éventualité soit plus rare, certains organismes financiers peuvent accorder le paiement des échéances sur 30 ans.

Comment fonctionne un emprunt immobilier ? 

De façon globale, le fonctionnement de l’emprunt immobilier repose sur la mise à disposition de fonds financiers destinés à l’achat d’un bien immobilier (logement principal, résidence secondaire, terrain). Selon les conditions d’obtention appliquées, les prêts immobiliers permettent notamment aux primo-acquéreurs d’amortir le coût de leur premier logement.

Tel que dans le cadre du prêt conso, l’établissement bancaire prêteur délivre un tableau d’amortissement. Ce dernier concentre toutes les informations utiles (mensualités, TAEG,...) du prêt. Pour information, les conditions d’obtention du crédit immobilier sont plus strictes. Ce niveau d’exigence est à la hauteur de la prise de risque engagée. 

Achat immobilier et apport personnel : le duo gagnant 

Dans le cadre d’un achat immobilier, l’apport personnel est le duo gagnant pour devenir propriétaire de son logement dans les meilleures conditions. À titre d’exemple, l’argent disponible peut couvrir des frais annexes. Au regard de l’établissement bancaire, la somme d’argent disponible est un facteur sécurisant. 

Vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté pour renforcer la faisabilité de votre projet immobilier ? La connaissance de votre capacité d’endettement vous permet d’y parvenir. Pour effectuer votre calcul personnalisé, la méthode la plus rapide consiste à utiliser un simulateur de crédit. Cette calculette digitale vous invite à renseigner plusieurs données, telles que vos revenus, charges fixes, mensualités de crédits en cours éventuels,... 

L’objectif de cette analyse est d’obtenir une visibilité concrète sur les solutions financières qui s’offrent à vous, en toute objectivité. D’autant que cette analyse financière est toujours associée à un niveau de sécurité optimal. Le respect des données personnelles des utilisateurs est la priorité de la plateforme digitale.  

Achat immobilier : est-ce obligatoire de passer par un notaire ?

En théorie, il n’est pas obligatoire de passer par un notaire pour réaliser son achat immobilier. Selon l’article 1372 du code Civil, l’acte sous signature, nommé également acte sous seing privé, peut se dérouler sans l’intervention de cet officier public. 

Au regard de la loi, il reste tout de même obligatoire d’officialiser l’acte sous signature, une fois la vente du logement conclue. Pour ce faire, la méthode consiste à faire publier l’acte sous son sein auprès du service de publicité foncière compétent. 

Dans ce cas de figure, l’unique intervenant habilité à pouvoir effectuer cette démarche est le notaire. En ce sens, il est impossible de se passer totalement de l’intervention d’un officier public pour authentifier l’acte de vente de l’acquisition immobilière (logement principal, résidence secondaire,...). 

TAEG et assurance : ce qu’il faut savoir

En matière de TAEG, les taux d’intérêts variables entraînent inévitablement une fluctuation des mensualités. En raison de cette fluctuation, il est parfois impossible de connaître le coût total de l’opération bancaire lors de la signature du contrat. Au vu de cette donnée inconnue, l’organisme financier peut considérer que la prise de risque engagée est trop importante. 

Dans cet ordre de mesure, la banque prêteuse peut revoir à la baisse la somme d’argent accordée. Pour inverser la tendance, il est conseillé d’opter pour le prêt d’argent à taux d’intérêt fixe. La raison de ce choix judicieux est simple. Le TAEG fixe définit le coût total de l’opération bancaire et regroupe l’ensemble des frais annexes :

  • Taux d'intérêt nominal,
  • Frais de dossier,
  • Coût total de l'assurance,

Par ailleurs, la souscription de l'assurance peut jouer en faveur du demandeur. Bien qu’il s’agisse d’une souscription facultative, il s’agit parfois d’une condition indispensable pour obtenir un avis favorable à sa demande de prêt. Dans le principe, il est aussi tout à fait possible de décliner l’offre de l’établissement financier de son choix. 

Le demandeur peut se diriger vers un assureur extérieur pour obtenir une offre moins chère. Dans le cadre du prêt immobilier, il existe néanmoins une condition indispensable. Le souscripteur doit opter pour une offre qui dispose du même niveau de garanties, comparativement avec l’offre de la banque prêteuse. 

Pourquoi augmenter sa capacité d'emprunt avec le rachat de crédit ? 

Augmenter sa capacité d’emprunt est une solution particulièrement efficace pour financer son projet avec une somme d’argent plus importante. Lorsque le souscripteur rembourse déjà plusieurs emprunts immobiliers ou conso (auto, travaux,...), le but du rachat de crédit est de regrouper ses emprunts en un seul. 

De la sorte, le souscripteur obtient une nouvelle mensualité unique. En contrepartie, la période de remboursement est allongée. En revanche, le bénéfice de cette démarche est que sa capacité d'emprunt devient plus importante. En regroupant plusieurs financements en un seul, le paiement des intérêts s’équilibre. 

Les taux des crédits en cours sont concentrés en un seul TAEG, ce qui est d’autant plus efficace pour gagner en pouvoir d’achat. Pour acheter ou construire son logement au meilleur prix, il est aussi possible de bénéficier du PTZ (Prêt à Taux Zéro). Sous conditions, le PTZ accordé par l’État permet de réaliser des économies particulièrement intéressantes. 

Bon à savoir : Le Prêt à Taux Zéro est une aide financière qui complémente l’emprunt immobilier de l’acheteur. Le PTZ n’est pas destiné à supporter l’intégralité du coût lié à l’achat du logement.  

C'est quoi l'amortissement de l'emprunt ?

Globalement, l’amortissement de l’emprunt porte sur une partie du capital remboursé à échéances déterminées. En quelque sorte, cette somme d’argent est majorée des intérêts du prêt d’argent. De manière concrète, le souscripteur peut visualiser l’amortissement de son prêt en se référant à son échéancier, plus communément nommé tableau d’amortissement. 

La particularité de ce type d’amortissement est que l’opération bancaire inclut aussi le paiement des intérêts dus pour chaque échéance. D’autre part, le remboursement du prêt peut être échelonné sous 4 formes, selon le type de périodicité retenu : 

  • Mensualité : chaque mois. 
  • Trimestrialité : intervalle de 3 mois. 
  • Semestrialité : intervalle de 6 mois. 
  • Annuité : une fois par an. 

Pour maîtriser son budget de façon performante, la meilleure alternative consiste à consulter son échéancier régulièrement. Il s’agit du tableau de bord du prêt immobilier ou conso (travaux, voiture,...). En fonction du prêt souscrit, du montant et de la période de remboursement, la banque peut proposer 2 principaux types d’amortissement de l’emprunt :

  • Amortissement constant : en raison de son haut niveau de sécurité, il s’agit du type d’amortissement le plus fréquent. En optant pour un amortissement constant, l’emprunteur rembourse une même somme d’argent, au fil des échéances.
  • Amortissement modulable : ce type d’amortissement permet au souscripteur de varier le montant de ses remboursements. Bien que plus rarement favorisé, l’amortissement modulable peut s’adapter aux disponibilités financières des ménages. Il est notamment possible d’écourter plus rapidement la durée de son prêt conso ou à l’inverse, de la prolonger. Objectivement, rares sont les emprunteurs qui optent pour cette formule de remboursement. Des mensualités constantes restent le meilleur moyen de maîtriser son budget.

Rembourser son emprunt avant le terme : quelles sont les conséquences ?

En règle générale, tout emprunteur peut rembourser son prêt avant le terme. Il est tout de même important de savoir que les conséquences qui en découlent sont variables. Pour les emprunts immobiliers et conso, des PRA (Pénalités de Remboursement Anticipé) peuvent être appliquées. 

Conformément au Code de la consommation, le souscripteur doit s’acquitter d’une somme financière qui s’applique sur le montant restant dû, en regard avec son échéancier. De manière plus précise, les PRA dépendent de la période restant à rembourser. Ces PRA s’appliquent exclusivement si ce capital est remboursé par anticipation sur une période de 12 mois. À partir de 10 000 euros, l’organisme financier est tenu de plafonner ses PRA à hauteur de :

  • 1% du capital remboursé par anticipation : fin du contrat à moins d’une année avant son terme.
  • 0,5% du capital remboursé par anticipation : fin du contrat à plus d’une année avant son terme.

Bon à savoir : Une exception s’applique au crédit renouvelable. En cas de remboursement anticipé, ce dernier est exempt de PRA.

Prêt immo et capital emprunté : quelle importance ? 

Dans le cadre du prêt immo, le capital emprunté joue un rôle déterminant. Dans l’éventualité où le souscripteur souhaite rembourser son prêt par anticipation, des PRA (Pénalités de Remboursement Anticipé) peuvent être appliquées. En termes de coût, il s’avère que la durée du prêt immo ne modifie pas le montant des PRA. 

À noter que le cas de figure le plus avantageux pour l’emprunteur doit être retenu. Pour vous donner un ordre d’idées précis, voici les modes de calcul appliqués par les établissements bancaires pour établir le montant de leurs Pénalités de Remboursement Anticipé : 

  • 6 mois d’intérêts maximum sur le capital remboursé par anticipation, au taux moyen du crédit.
  • 3% du capital restant dû maximum avant le remboursement anticipé.

Est-ce intéressant de faire appel à un courtier ?

De manière générale, il peut être intéressant de faire appel à un courtier immobilier ou conso à tous les stades du projet perso, jusqu’à son terme. En principe, le demandeur peut se diriger vers le courtier pour la mise en place d’un accompagnement, en réponse à de multiples besoins : 

  • Obtenir un prêt attractif pour l’acquisition de son logement : habitation principale, résidence secondaire, investissement locatif, locaux d’entreprise,...
  • Faire appel à un courtier spécialisé en emprunts conso.
  • Passer par ce professionnel pour renégocier son assurance d’emprunt,...

Quelle que soit la nature du besoin, le courtier est, avant tout, un conseiller qui maîtrise toutes les subtilités du marché bancaire. Ce professionnel dispose aussi d’un large réseau qu’il place au service de ses clients. Au terme de ses recherches, le courtier est en mesure de proposer une ou plusieurs offres de prêt. 

Ensuite, libre au demandeur d’accepter sa proposition, ou pas. À titre indicatif, les frais de courtage, qui correspondent à la rémunération du courtier, sont dus uniquement en cas d’acceptation de la proposition de prêt. L’un de vos objectifs est d’effectuer des économies sur votre emprunt bancaire ? 

Plus ou moins élevée, cette dépense financière fait baisser le montant de vos économies potentielles. Vous souhaitez tout de même faire appel à un courtier ? Voici 7 questions à poser au courtier avant de se lancer et choisir le professionnel adapté à son profil personnel : 

7 questions à poser au courtier avant de se lancer

  • Travaillez-vous avec tous les organismes financiers ? 
  • Quand doit-on régler vos honoraires ?
  • Pourquoi passer par un courtier pour trouver le meilleur taux d’intérêt ?  
  • Comment procédez-vous pour mieux négocier un emprunt ?  
  • Comment fonctionne votre approche pour la prise en charge du dossier ? 
  • Combien coûtent vos services ? 
  • Quand doit-on vous payer ? 

Pour aller plus loin, il est possible d’opter pour le prêt d’argent en plus simple, à moindre coût. Auprès de la plateforme digitale par exemple, le demandeur peut analyser de façon systématique son profil emprunteur. D’une part, cette démarche gratuite est sécurisante. D’autre part, le demandeur a la certitude de conserver un juste équilibre financier, tout au long de sa période de remboursement. 

D’ailleurs, l’évaluation de la capacité d’emprunt est une étape essentielle. La plateforme digitale propose l’accès gratuit à sa calculette digitale. Précise, simple d’utilisation et sans engagement, la calculette affiche le coût total de l’opération bancaire. Ce n’est pas tout. 

Cet outil digital concentre toutes les informations utiles (TAEG, type d’amortissement, frais de dossier,…) à prendre en compte. En comparaison avec les services d’un courtier, la simulation de crédit va plus vite pour gagner du temps et de l’argent. 

Emprunt conso : les points clés à retenir 

  • Pour financer son projet (achat conso ou immobilier) au plus vite, le moyen le plus efficace est de présenter d’entrée un dossier de crédit solide.
  • Pour obtenir un prêt immo ou conso au meilleur taux, il est indispensable de retenir que la méthode de calcul des banques repose notamment sur l’analyse de la capacité d'emprunt. Cet élément influence la prise de décision des organismes financiers. En ayant recours à la simulation de crédit, la réalisation de cette étape incontournable permet d’obtenir plus rapidement son prêt perso.
  • Pour l’achat d’un logement à titre de résidence principale, il est possible d’avoir recours au PTZ. Ce Prêt à Taux Zéro accordé par l’État permet de faire des économies attractives pour l’acquisition de son bien immobilier. Le Prêt d’argent à Taux Zéro est d’autant plus avantageux lorsque l’acheteur prévoit d’effectuer des travaux dans son futur logement. 
  • Le recours à un outil de simulation permet de déterminer en quelques minutes la somme d’argent qu’il est possible d’obtenir. La simulation de crédit est également performante pour dénicher un prêt à taux bas. Dans tous les cas, cette démarche est gratuite et sans engagement.
  • En choisissant de faire confiance à la plateforme digitale, quelques minutes suffisent pour réaliser sa demande de crédit. Il en va de même pour visualiser la meilleure offre du moment. De manière systématique, la simulation de prêt se base sur le profil personnel (revenus, charges fixes,...) du souscripteur. Ce dernier obtient une proposition de prêt d’argent adapté à son budget. En outre, chaque utilisateur obtient une réponse de principe immédiate.
  • En matière d’assurance d’emprunt, il est possible de faire jouer son droit à la délégation d’assurance. Le demandeur peut ensuite se diriger vers un assureur extérieur à la banque prêteuse. Ce droit est accessible à tous les emprunteurs. Il s’agit d’une alternative efficace pour baisser le montant de ses mensualités. Dans le cadre d’un achat immobilier, la seule condition est de souscrire à des garanties équivalentes à l’offre proposée par l’établissement bancaire prêteur. 
  • Lorsque le souscripteur dispose d’un ou plusieurs emprunts conso ou immobiliers en cours, le rachat de crédit peut être la solution à favoriser. Ce prêt d’argent permet de regrouper ses prêts en une seule mensualité. De plus, le souscripteur peut allonger ou écourter sa durée de remboursement. Vous souhaitez réaliser un projet perso sans impacter l’équilibre de votre budget ? Le rachat de prêts peut inclure l’ajout d’une trésorerie supplémentaire. Dans cet ordre d’idées, il devient possible de rembourser ses emprunts en cours et sa trésorerie supplémentaire par le biais d’un remboursement unique. L’avantage principal est que la trésorerie supplémentaire peut être utilisée sans besoin de justifier la nature des dépenses engagées. Pratique, n’est-ce pas ?   

En somme, vous savez à présent comment obtenir un emprunt conso au juste prix. Gagner du temps et de l’argent sont des actions qui font partie de vos priorités ? La simulation de crédit en ligne répond à ces besoins. Financement Rapide Credit vous accompagne pour accélérer vos projets de vie.  

Emprunt Taux Financement Rapide Credit

Taux

Découvrez comment nos taux sont calculés et celui qui correspond à votre projet.

Capacité d'emprunt Financement Rapide

Capacité d'emprunt

Découvrez qui peut emprunter chez nous et comment fonctionne la capacité d'emprunt.

Emprunt simulation Financement Rapide

Simulation

Comment faire une bonne simulation d'emprunt afin de choisir la meilleure offre d'emprunt pour votre projet ?